Compositeur : Oscar-Go

Titre : "Gardien du village"

Durée : 1:35

Formation : Octuor

 

Forêt de Boismur (Elfes) vue du Creux Sans Lune

-Pas comme ça Ewyn, si tu veux toucher ta cible, il faut bien ajuster ton tir, sentir la terre sous tes pieds. Sentir la vie dans tes bras et rester maître de ta tête. Regarde-moi, le bras gauche bien droit, l'arc n'est tenu que par la tension de la corde, ma main sert uniquement de cale. Tu fais un quart de tour sur toi même, le pouce de la main droite doit toucher le menton.....

- Je sais tout ça s'emporta Ewyn, c'est juste que je n'arrive pas à tirer sur quelque chose de vivant et de beau. Comment tuer de sang froid un oiseau ou une biche ! Je ne peux pas.

- Dans ce cas, tu as peu de chance de devenir utile pour ton peuple dans l'avenir. Applique-toi et mets-y un peu plus de bonne volonté s'il te plait !

- Je ne veux pas tuer. Nous ne sommes pas en danger actuellement et je ne vois pas pourquoi je devrais tirer sur des cibles vivantes. De plus, les autres sont tous en train de préparer leur départ pour les fêtes du Printemps de Boismur et moi je dois rester ici à travailler. Quel plaisir !

- C'est malheureusement à toi de garder le village pendant notre départ et c'est une dure responsabilité pour un garçon de ton age. Aussi, je te ferais remarquer que ta relève sera assurée deux jours plus tard, alors tu pourras nous rejoindre pour les fêtes.

- Je vais rater l'ouverture des festivités. C'est ce qu'il y a de plus beau.

- Le devoir c'est le devoir. Tu sais bien qu'avant de participer pour la première fois aux grandes fêtes du printemps, chaque adolescent doit rendre un service au peuple Elfe.

- Je le sais mais ca ne m'enchante guère... Bon, je vais rejoindre Célène pour voir ou elle en est des préparatifs.

Ewyn déguerpit rapidement de peur que Samyth son maître d'arme ne le rappelle. Le jeune homme atteignait tout juste les 16 ans (sa majorité relative) et pouvait donc pour la première fois quitter son village pour se rendre aux fêtes du printemps. Aussi, cette pensée le remplissait de joie. Il ne lui restait que quelques jours avant les festivités. Son impatience lui donnait des ailes. Enfin, il pourrait voir des guerriers Nains en grand nombre, des Humains, et peut-être par chance des Hobbits ou d'autres créatures qu'il n'imaginait même pas. Mais ce qui lui plaisait par dessus tout c'était l'idée de pouvoir ce promener au milieu de tout ce monde en tenant Célène sa promise par la main. Il l'aimait de tout son coeur et c'était réciproque. Tout deux s'étaient juré de se marier un jour et bientôt cela serait chose faite.

Le Jeune Ewyn arriva au pied de la maison de Célène. A coup sûr elle se préparait ou vérifiait qu'elle n'avait rien oublié pour ce voyage qu'elle attendait autant qu'Ewyn. Il monta dans l'arbre puis frappa à la porte. Célène vint lui ouvrir et se jeta dans ces bras.

- Ho, Ewyn, comme j'ai hâte d'y être. Dis, tu me rejoindra vite. C'est promis ?

- J'attends ce moment avec tout mon coeur.

La mère de Célène regardait les deux adolescents tendrement. Depuis toujours elle les voyait ensemble. Elle aimait Ewyn comme son propre fils. Oh bien sûr qu'elle était inquiète. Ne pas voir ces deux enfants pendant presque 15 jours cela n'était pas bon pour elle. Mais ils y tenaient tellement... Elle embrassa Ewyn.

- Je pars demain tu sais lança Célène. Il y a une journée de route puis ensuite je serais logée avec les représentants de notre peuple. Je fais partie du défilé. Dis maman, c'est vrai qu'il y aura des Hobbits ? J'aimerais en voir.

- Je ne sais pas ma fille mais finis de faire tes bagages avant de sortir car tu dois représenter dignement notre peuple pendant les fêtes car les Elfes doivent-être les plus élégants, c'est la tradition.

- J'ai fini ça y est. Je sors aves Ewyn. Après on ne se reverra pas pendant plusieurs jours.

- Allez mes enfants.

Les deux sortirent et se dirigèrent vers la rivière. Le ciel bleu ainsi que la lumière basse donnaient à leurs silhouette une allure vaporeuse. On aurait dit deux ombres se déplacant silencieusement entre ciel et terre. Ils s'enlacèrent en un long baiser d'adieu. Les trois prochains jours seraient interminables pour eux.

La jeunesse d'Ewyn (chapitre 2)

 

Pendant ce temps :

Defnael le Dragon (chapitre 1)

Tournebouilloire le nain (chapitre 1)

Alise de Boismure (chapitre 1)